Rechercher

Etre hypersensible cela signifie quoi ?

Entre 15 et 30% de la population serait hypersensible. Ce terme parait galvaudé tant il est utilisé ces dernières années. Il est pourtant devenu un réel sujet de société et de préoccupation et fait l’objet de nombreuses consultations en Neuro-Training.

Il semblerait que dans une société où les individus intègrent de plus en plus les notions d’affirmation de soi, d’autonomie, de sensibilité et de liberté, on se pose davantage de questions sur nos états intérieurs et sur les raisons pour lesquelles nos perceptions varient.


A la lecture des magazines nous pouvons tous, plus nous moins, nous reconnaitre comme hypersensible, alors, être hypersensible cela signifie quoi ?

Comment reconnaître l'hypersensible ?

Etre hypersensible cela signifie quoi ?

Une sensibilité exacerbée aux sons, aux images, aux odeurs, une facilité à être débordé par ses émotions, une réactivité émotionnelle plus élevée et une empathie plus développée, telles sont les caractéristiques de l’hypersensible.


Cette particularité complique parfois les rapports humains, en amitié et en amour avec le sentiment d’être souvent incompris par l’autre. Aimer et être aimé quand on est hypersensible peut devenir un vrai challenge. Apprendre à décoder l’autre, à le comprendre, sans jugement, sans pour autant changer qui on est permet d’apaiser les tensions qui apparaissent simplement par manque de communication. Comme à l’image d’une fréquence radio, chacun communique et comprend avec son canal de fréquence. A chacun de s’armer de patience et de volonté afin de se mettre sur la bonne fréquence de façon à émettre et percevoir correctement les messages.

Si cette caractéristique à haut potentiel est parfois difficile à vivre, elle offre aussi des avantages, notamment pour détecter les signaux subtils au sein de relations sociales. Il a été démontré en laboratoire que les personnes à haute sensibilité réussissent mieux les tâches de détection auditive mais également des épreuves où il faut repérer des éléments dans une scène, comme dans l’esprit du jeu « où est Charlie ? » par exemple.


Et si on changeait d’angle de vue en considérant cette sensibilité comme une caractéristique qui pourrait varier en fonction de la population plutôt qu’un tempérament à connotation pathologique ? On peut être hypersensible et heureux.


Comment se comporter avec un hypersensible ?

Prendre en considération ces différences de niveau d’émotivité est un défi pour la société. Cela remet en question la façon de manager mais aussi la façon d’éduquer. En effet, selon le niveau de réactivité de l’individu, la pression, la compétition, les jugements et les sanctions peuvent avoir des effets encore plus néfastes. Connaître les enjeux liés à une sensibilité élevée permettraient de potentialiser ces différentes capacités en interagissant différemment tout en respectant le niveau de sensibilité de chacun.


L'Hypersensibilité et l enfant

Pour un parent, l’accompagnement devient encore plus délicat si le parent lui-même se retrouve dans le comportement de son enfant ou ado hypersensible. On sait aujourd’hui que l’hypersensibilité possède une part d’origine génétique de sorte qu’on retrouve souvent un haut niveau de sensibilité chez les membres d’une même famille. Le maître mot est de sécuriser l’enfant, de rester serein face à l’intensité du vécu émotionnel tout en rassurant, développant ses compétences émotionnelles et découvrir le bon côté de cette sensibilité. Cela passe par l’acceptation de soi, le développement d’une meilleure connaissance de soi-même et de son entourage afin de développer une image positive de soi. L’enfant en confiance construira une image valorisante de lui-même et s’autorisera à explorer ses ressources.

L'Hypersensibilité et l'adulte

Et les adultes me direz-vous ? Il n’est jamais trop tard pour restaurer un sentiment de sécurité intérieure, de se sentir protéger afin de ne plus voir l’extérieur comme une menace. Le Neuro-Training permet de proposer des outils efficaces pour mieux vivre et apaiser se tsunami émotionnel. Plus on apprend à se décoder soi-même, plus on comprend les autres et les situations que l’on traverse et on accepte la réalité dans laquelle chacun peut évoluer librement et en faire une vraie force.